Sentez cet espace dans votre cage thoracique, votre cœur, votre essence, votre lumière.

C’est depuis cet espace que l’homme doit vivre, au cœur de sa respiration. Depuis cet espace qu’il doit réaliser ses actions, prononcer ses paroles, rayonner ce qu’il est.

C’est depuis cet espace qu’il doit interagir, servir, s’émanciper.

Tout découle du cœur, c’est votre point d’ancrage, d’amarrage.

En apparence vulnérable, il est en fait indestructible, invulnérable, solaire, complet.

Si vous résidez dans le cœur, vous êtes un être complet, équilibré entre matière et non-matière, juste dans vos besoins, respectueux de la Terre, à l’écoute de votre prochain.

Un cœur dont la joie, l’espoir, la paix sont intarissables.

Même perdu dans le désert, vous n’avez pas soif.

Même englouti sous la vague, vous savez comment puisez l’air.

Vous êtes un portail laissant passer tout l’Univers.

Vous êtes indomptable mais vous n’avez pas besoin de faire la guerre.

Un cœur éveillé est intransigeant, mais ne coule jamais ses frères.

Il trouve des solutions dans l’amour de son cœur.

Il les porte, pour changer de perspective, jusqu’à la cime des arbres.

Il rit aux éclats et sèche les larmes.

Un cœur solidaire et intègre, un cœur qui sait où la vérité règne.

Le printemps porte ses fruits.

Écoute la Nature sans faire de bruit.

Laisse-toi porter par sa sagesse.

Écoute son cœur qui bat sans cesse.

Terre gronde et grondera encore,

Jusqu’à ce que l’humain reconnaisse ses tords.

Puis danseront à l’unisson,

Ce sera l’heure de l’heureuse moisson.

****

guidance canalisée le 15.03.21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *